Entries Tagged as 'Inventaire visuel'

Visual Inventory : Automne 2014

oct 16, 2014

Commentaires fermés

Le directeur artistique d’EQ3, Thom Fougere, revient partager ses recommandations selon les trouvailles culturelles actuelles qui l’inspirent. Son inventaire visuel met l’accent sur un thème en particulier et la façon dont il est utilisé dans différents domaines (c.-à-d. le design, le cinéma, la musique, Internet, la photographie, etc.)

 

Le thème de ce mois est : AUTOMNE 2014

 
boyhood1

 

 

BOYHOOD

J’entends courir depuis des années, des rumeurs du long projet de film secret de Richard Linklater, maintenant intitulé « Boyhood ». Bien sûr, le fait d’entendre et de spéculer sur une œuvre d’art pendant une longue période de temps augmente les attentes à un niveau presque inaccessible. Du moins, « Boyhood » a réussi à surpasser ces attentes déraisonnables. Vous pouvez en lire des propos ou visionner un aperçu, mais rien ne se compare à simplement voir le film pour la première fois. Je vais m’en tenir à cela.

 

 

Olafur Eliasson - giant landscape

 

OLAFUR ELIASSON – LANDSCAPE GIANT

Je suis toujours intrigué par les propos d’Olafur Eliasson. J’ai eu la chance de voir un large éventail de ses œuvres dans différentes villes et galeries depuis environ un an, mais cette nouvelle installation au musée d’art moderne de Louisiana au Danemark en est une que j’aurais vraiment voulu voir en personne. Cette fois, Eliasson a rempli toute une aile du musée avec un paysage de roches afin de simuler un lit fluvial à l’intérieur. Frappant en photo, je n’ai aucun doute que ce doit être impressionnant d’y être.

 

 

Makoto_Azuma_Exobiotanica

 

MAKOTO AZUMA – EXOBIOTANICA

Parfois, certains artistes ou photographes arrivent à capturer un simple geste avec une telle simplicité qu’on oublie tout le travail et la rigueur qu’il a fallu pour réussir. Exobiotanica maîtrise cet art. J’ai regardé hors contexte, l’ensemble des images sélectionnées par Makoto Azuma, et j’ai pu lentement placer les morceaux ensemble afin de comprendre la belle simplicité de l’œuvre. Vous trouverez des informations sur ce processus et encore plus d’images ici.

 

 

Adult_Jazz

 

ADULT JAZZ

Je me retrouve souvent séduit par ce qui est laid ou mal interprété. Lorsqu’on écoute « Adult Jazz » pour la première fois, il est difficile de voir au-delà du côté laid et bizarre de leur musique. Il faut quelques écoutes pour démêler complètement les pistes, mais leur musique devient d’autant plus gratifiante au fil du temps. La meilleure façon dont je peux décrire leur son est « Dirty Projectors » avec un accent.

 

 

Mjolk_Volume_3

 

MJOLK VOLUME 3

Le troisième volume de Mjolk a été publié plus tôt cette année, au printemps. John et Juli, de bons amis et propriétaires de Mjolk, publient Mjolk annuellement et visitent une panoplie d’artisans surtout dans les régions de la Scandinavie et du Japon. Volume 3, à mon avis le meilleur à ce jour, présente l’un de mes architectes japonais préférés, Terunobu Fujimori, et le potier québécois Renaud Sauvé et décortique la cérémonie du café de Minoru Oya.

Inventaire visuel : Le salon international du meuble de Milan

avr 21, 2014

Commentaires fermés

Le directeur artistique d’EQ3, Thom Fougere, revient partager ses recommandations selon les trouvailles culturelles actuelles qui l’inspirent. Son inventaire visuel met l’accent sur un thème en particulier et la façon dont il est utilisé dans différents domaines (c.-à-d. le design, le cinéma, la musique, Internet, la photographie, etc.)

 

Le thème de ce mois est :

 

Le salon international du meuble de Milan 2014

 

Le Salone del Mobile de Milan est le plus grand événement annuel de meubles au monde. Le salon de cette année fut une réussite. La météo a favorisé les visites pratiques aux différentes expositions hors site à travers la ville ainsi que les rencontres dans diverses cours extérieures, cafés et galeries. Ci-dessous, vous trouverez ma sélection de points forts du salon de cette année. Elle n’est en aucun cas un guide absolu, mais plutôt mes observations et mes choix parmi tout ce que j’ai vu lors de mon court séjour.

 

1

J’ai passé ma première journée au salon. Voici une série de nouvelles chaises conçues par les Bouroullec, parmi quelques autres présentées par Mattiazzi.

 

2

Ce bel aménagement forestier réfléchissant a été conçu par un de mes architectes japonais préférés, Sou Fujimoto, pour le kiosque de Cassina.

 

3Vitra a rééditée quelques dessins archivés par Alexander Girard. On y trouvait plusieurs motifs ludiques et couleurs gaies. Le plateau lunaire (vu en arrière-plan) et les tables de bout triangulaires étaient parmi mes objets favoris.

 

4

Les produits Arper semblaient au second rang comparativement à son kiosque bien conçu et coloré.

 

5

Nanimarquina a présenté une jolie nouvelle collection de tapis. Ce tapis aux motifs noir et blanc a attiré mon attention. Il est très différent des nouveaux modèles exposés à son kiosque cette année.

 

6

Comme il en est pour la plupart des gens qui visitent Milan, j’ai passé la majeure partie de mon temps à marcher à travers la ville pour voir les différentes expositions hors site. Le deuxième jour, j’ai rencontré un ami à la discrète galerie Project B, qui a fini par être un de mes coups de cœur. Max Lamb y avait créé une installation pour Dzek à partir d’un nouveau substrat architectural marmoréen en terrazzo coulé dans des moules de résine.

 

7

Juste à côté de l’installation de Dzek, Faye Toogood présentait son nouvel ensemble de meubles curviligne, la collection Assemblage 4, faite principalement de fibres de verre brutes.

 

7a

À l’extérieur du site, de nombreux lieux offraient aux gens la possibilité de s’aventurer loin des espaces publics généraux de Milan, pour se rendre vers les ruelles, les cours, les appartements et les salles d’expositions un peu à l’écart qui sont souvent difficile d’accès en dehors de la foire du meuble. Voici l’une des cours menant à la salle d’exposition particulièrement étonnante de JP Home.

 

8

Hay a assumé sa présence au salon cette année en présentant, en collaboration avec Sabastien Wrong, sa nouvelle collection à travers Wrong for Hay, un minimarché où l’on y trouvait des centaines de petits articles que l’on pouvait acheter, de nouveaux morceaux de la gamme de produits Hay et une fête remplie le mercredi soir.

 

9

Nendo parvient toujours à présenter ses idées de façon dramatique au salon international du meuble de Milan. Cette année, une petite gamme de vêtements élaborée en collaboration avec COS a été exposée dans une salle d’exposition sombre et de qualité inférieure.

 

10

S’il y avait une tendance surprenante qui faisait son apparition un peu partout, c’était le retour du style Memphis — 33 ans après que le Groupe de Memphis eut fait sensation à Milan. En fait, le style Memphis envahissait la plupart des applications décoratives ou graphiques, un peu comme l’avait fait le mouvement à l’origine.

 

11

N’ayant jamais visité la galerie d’exposition et café-terrasse Spazio Rossana Orlandi, sa découverte fut un plaisir inattendu.

 

12

Walk the Line — une collaboration entre Luca Nichetto et Mjolk de Toronto, a présenté l’ensemble à café Sucabaruca ainsi que la nouvelle vaisselle Cheburashka. Une très belle collection.

 

13

Les collaborateurs de longue date d’EQ3, 45 Kilo de Berlin, participaient à une exposition de groupe appelé Desiderabilia, une présentation intéressante et réussie.

 

14

Près de Lambrate, Jamie Haydon exposait également de nouvelles œuvres. Je ne suis habituellement pas le plus grand admirateur de ses œuvres, mais j’ai bien aimé l’une de ses nouvelles conceptions d’éclairage évoquant un lustre moderne.

Inventaire visuel : Les films d’hiver

déc 5, 2013

Commentaires fermés

Le directeur artistique d’EQ3, Thom Fougere, revient partager ses recommandations selon les trouvailles culturelles actuelles qui l’inspirent. Son inventaire visuel met l’accent sur un thème en particulier et la façon dont il est utilisé dans différents domaines (c.-à-d. le design, le cinéma, la musique, Internet, la photographie, etc.)

 

Le thème de ce mois est :

 

LES FILMS D’HIVER

 

Que l’on aime l’hiver ou non, nul ne peut nier le plaisir qu’on éprouve à s’emmitoufler à l’intérieur (sans aucun sentiment de culpabilité) pour visionner un nouveau film ou un ancien coup de cœur. Thom s’y connait en matière de cinéma et il a créé une liste de films à voir cette saison. Alors, allez vous chercher une couverte et votre choix de boisson, et parcourez la liste. Ensuite, envoyez-nous un Tweet @EQ3_Furniture pour nous faire savoir ce que vous pensez de ses suggestions.

 

FrancesHa

 

FRANCES HA

À l’affiche l’été dernier, le film Frances Ha (réalisé par Noah Baumbach et coécrit par Noah et Greta Gerwig) est récemment sorti sur vidéo. Je suis un mordu du premier film du réalisateur, Le calmar et la baleine — un autre bon film à voir cet hiver si vous ne l’avez pas déjà vu. Le film Frances Ha, qui découle des anciens ouvrages de Woody Allen, est tourné entièrement en noir et blanc.

 

 

NeilKellerhouse

 

NEIL KELLERHOUSE

J’ai d’abord remarqué le graphisme de La ligne rouge, créé par Neil Kellerhouse pour la collection Criterion, mais à l’époque, je n’arrivais pas à savoir qui avait créé cette œuvre. Ce n’est qu’à la sortie des films Le réseau social et Millénium, les hommes qui n’aimaient pas les femmes que j’ai découvert le fil conducteur. Neil Kellerhouse a également conçu une belle sélection de maquettes pour plusieurs films de la collection Criterion. Il semble être la personne ressource de ceux qui désirent de belles affiches de films originales.

 

 

SynecdocheNewYork

 

SYNECDOCHE, NEW YORK

La première fois que j’ai vu ce film, c’était en 2008 et j’étais assis seul dans une salle de cinéma vide. Ce fut une expérience extraordinaire. Vous comprendrez pourquoi lorsque vous verrez le film. Je savais que je venais de visionner une œuvre profonde et émouvante, mais j’ai été ému de constater tout ce que j’avais assimilé en plus de deux heures. J’ai l’ai vu de nombreuses fois depuis ce visionnement initial, le visionnement le plus récent étant au début de cette semaine, ce qui justifie sa place sur cette liste.

 

Synechdoche, New York est le premier film que Charlie Kaufman a lui-même écrit et réalisé. À l’exception de La nature humaine, je peux dire que chaque film qu’il a écrit jusqu’à ce moment-là a été un de mes préférés (Adaptation, Dans la peau de John Malkavich, et Du Soleil plein la tête).

 

Je ne peux pas en dire long sur ce film sauf que je vous recommande fortement d’aller le voir. Ces genres de films peuvent avoir une signification ou une morale différente pour chaque téléspectateur (et chacun interprète la scène de la maison en feu à sa manière).

 

 

InsideLlewyn Davis

 

ÊNTRE LLEWYN DAVIS

J’en sais peu sur ce film sauf qu’il est réalisé par les frères Coen, et que la bande-annonce est intéressante. Je suis un admirateur des frères Coen, et malgré que je n’aie aucune preuve, j’ai l’impression que le film Être Llewyn Davis sera l’un des meilleurs films de cette année. À l’affiche dans les cinémas dès le 20 décembre.

 

Provenance des images : telle qu’indiqué ci-dessus

Inventaire visuel : Les néo-classiques

juin 21, 2013

Commentaires fermés

Chaque mois, le directeur de la création d’EQ3, Thom Fougere, partage ses inspirations et ses trouvailles culturelles. Ses réflexions mensuelles sont axées sur un thème et la façon dont ce thème est appliqué dans différentes industries (le design, le cinéma, la musique, l’Internet, la photographie, etc.)

 

Le thème de ce mois est :

Title2FR

DFA

 

MUSIQUE / DFA

« Trop vieux pour être nouveau, trop nouveau pour être classique » – slogan, inventé par James Murphy, fondateur de DFA Records et chanteur du groupe LCD Soundsystem.

 

Après de trop nombreuses années à la merci d’une culture jetable et consommable, il nait une nouvelle vague de gens qui ont pour but de créer pour la longévité. Le résultat de leur créativité — que ce soit dans le domaine de la musique, du cinéma, de la mode, du meuble, de l’architecture ou de la poésie — est trop récent pour être considéré comme classique, mais trop bon pour ne pas en faire mention. Ce mois-ci, je vous accueille sur mon blogue avec un billet qui vous parle de mes futurs classiques préférés.

 

Remarque : la vidéo est offerte en anglais seulement.

 

 

Before

 

FILM / Before Midnight

Comme plusieurs films de Richard Linklater, la série des « Before » — Before Sunrise (1995), Before Sunset (2004) et son dernier film, Before Midnight, sorti il y a quelques semaines — sont des films culturellement pertinents, passionnants et simples qui ne se démoderont jamais. Plutôt que de raconter une histoire, la série illustre honnêtement l’importance et l’émotion de chaque moment. Ces films sont faciles à visionner, voire même nécessaires.

 

 

Jest

 

LITTÉRATURE/Infinite Jest

Infinite Jest, chef-d’œuvre de David Foster Wallace publié en 1996, pourrait déjà être considéré comme un classique moderne. Ce roman fictif, postmoderne et volumineux s’étend sur plusieurs années, comprend plusieurs personnages, et il est criblé de plus de 388 notes en fin de texte. Infinite Jest est sans doute le plus emblématique (et verbeux) livre écrit par Wallace de toute sa courte carrière. Si vous voulez savoir, dans le moins de mots possible, de quoi il s’agit, le texte de la couverture arrière le résume joliment : « Une comédie psychotrope gargantuesque sur la poursuite du bonheur en Amérique. »

 

 

Zumthor

 

ARCHITECTURE / Peter Zumthor

Ci-haut, voici une image du Pavillon Serpentine de 2011 de Peter Zumthor. Le pavillon temporaire enfermait une prairie suisse coupée de la ville de Londres qui l’entourait, offrant une luminosité, une nature et une ambiance sereine et tranquille à ses visiteurs. Tout au long de sa carrière, Zumthor a recherché des moyens pour amener l’occupant dans son monde, le coupant du bruit ambiant de la vie qui l’entoure en utilisant une approche subtile, honnête et résolue.

 

Lors d’une entrevue récente, Zumthor a divulgué le positionnement personnel et attentionné de son travail :

 

« … J’ai besoin d’un véritable intérêt pour le projet. Donc, si un homme riche vient à moi et dit : “Je voudrais une belle maison sur une station de ski et l’argent n’est pas un problème. Je voudrais un endroit agréable à vivre pour moi et mes amis. Pourriez-vous me concevoir quelque chose?” Malgré qu’il soit un bon gars ou un gars sympathique, je dirais : “Non. Pour moi, cela représente quatre années de ma vie et pour vous, ce n’est qu’une autre maison secondaire quelque part, ce qui ne concorde pas.” » (extrait de la revue Architects Journal)

 

Tout à fait digne du Prix Prizker de 2009, les bâtiments de Zumthor des vingt dernières années sont déjà considérés à eux seuls comme des classiques modernes – à partir de la chapelle de Frère Klaus (mon coup de cœur) en passant par les foyers pour personnes âgées à Coire, en Suisse, jusqu’à son plus célèbre Therme Vals à Vals, en Suisse.

 

 

Mattiazzi

 

MOBILIER / Mattiazzi

La société Mattiazzi, un petit fabricant de meubles familial italien fut sous le radar pendant des décennies, agissant principalement comme sous-traitant pour d’autres fabricants. Il y a environ cinq ans, Mattiazzi fait irruption sur le marché avec sa chaise Branca, conçue par Sam Hecht et Industrial Facility. À l’aide de machines haute technologie offertes par la famille Mattiazzi, Hecht réalise une chaise en bois massif de forme organique, pouvant être produite en masse. Un exploit qui, auparavant, ne pouvait qu’être accompli à la main, la chaise Branca a mis le processus de fabrication à l’honneur tout en étant l’un des premiers objets à souligner la relation entre l’art et la technologie. La vidéo ci-dessous montre les procédés de conception et de fabrication grâce auxquels la réalisation de cette chaise en bois très complexes fut possible :

 

Remarque : Cette vidéo est offerte en anglais seulement.

 

Mattiazzi a depuis collaboré avec Ronan et Erwan Bouroullec, Konstantin Grcic, ainsi que Jasper Morrison, toujours en repoussant les limites de la fabrication et du design de meubles.

 

Provenance des images : comme décrit ci-haut

 

Inventaire visuel : la couleur

mai 14, 2013

Commentaires fermés

Chaque mois, le directeur créatif d’EQ3, Thom Fougère, recommande et partage les trouvailles culturelles qui l’inspirent. Ses réflexions mensuelles explorent un thème et l’utilisation de ce thème dans divers domaines (par exemple, le design, le cinéma, la musique, l’Internet, et la photographie).

 

Le thème ce mois-ci est la COULEUR – un sujet plus que bienvenu en anticipant l’été qui s’en vient. Les plus récentes découvertes de Thom présentent plusieurs facettes de la couleur : notamment, sa façon de captiver ses spectateurs et de faire réagir. Voici un aperçu…

ColourFR

 

Vitra

 

DESIGN / Répertoire de couleurs et de surfaces Vitra

 

Vitra, l’une des marques de notre gamme EQ3+, s’est jointe à la designer Hella Jongerius récemment afin de créer une nouvelle palette de couleurs et de matériaux pour sa gamme de produits actuelle. Grâce à cette nouvelle palette qui insuffle une nouvelle vie à sa sélection de produits courants provenant de designers comme Jean Prouve, Charles Eames et Ray Eames, il sera plus facile d’agencer les couleurs de différents meubles. Inaugurées au salon international du meuble de Milan le mois dernier, ces couleurs ont été utilisées non seulement sur les produits, mais également pour créer des agencements de pièces complets. Chaque pièce était axée sur une couleur vedette. Les couleurs vert émeraude soutenu, terre cuite et bleu nébuleux étaient à la une de ses vignettes captivantes.

 

Voici l’opinion de Vitra concernant cette collaboration :

 

« La designer néerlandaise Hella Jongerius, réussie encore une fois à faire valoir le rôle que jouent la couleur et les surfaces dans le design contemporain, à travers ses textiles, ses ouvrages en céramique et ses meubles. À l’aide de nombreuses installations et d’objets, elle a démontré comment les couleurs et les combinaisons de couleurs peuvent produire des résultats spectaculaires lorsqu’elles sont utilisées sur certains matériaux, surfaces et formes. Elle juge qu’il est autant important de connaître l’effet de la couleur et sa signification culturelle que de connaître les techniques de production et les matériaux. »

 

Voici une photo du kiosque de Vitra.

 

 

Upstream-Color

 

FILM / Upstream Color

 

Le film « Upstream Color » a été produit par Shane Carruth après son premier film complexe sur le voyage dans le temps, intitulé « Primer ». Un montage principalement de style Malick, « Upstream Color » doit être vu plus d’une fois. Son intrigue compliquée et sinueuse traite de la manipulation psychologique, de la perception de soi, de l’initiative personnelle et de l’amour de soi à travers une imagerie colorée et parfois abstraite. Magnifique, le film « Upstream Color » est facilement l’un de mes films préférés de 2013 à ce jour. Visionnez la bande-annonce ici. Le film « Upstream Color » est présentement à l’affiche dans les cinémas et il est en demande.

 

 

Kurt_Vile

 

MUSIQUE / Kurt Vile

 

Sans dire que la musique de Kurt Vile est colorée, c’est Steve Powers qui a illustré la pochette tout en couleur de l’album. La musique de Vile est belle comme toujours, mais sa chanson « Wakin On A Pretty Daze » m’a totalement renversé et dans mon appartement, elle tourne régulièrement depuis son lancement.

 

 

The_Master

 

EN LIGNE / « Movies in Color »

 

Je suis tombée sur le blogue « Movies in Color » plus tôt ce mois-ci. Le concept qui l’anime est assez intéressant – il présente des tons pâles, moyens, et sombres de films actuels et classiques. Un grand nombre de films, en particulier ceux de réalisateurs comme Stanley Kubrick, PT Anderson, et Wes Anderson, comportent un style et des couleurs très distincts afin d’évoquer une certaine émotion ou ambiance, dans la plupart des cas. C’est intéressant de voir les camaïeux de teintes élaborés à partir de petits échantillons figés de films. Comme outil, ce n’est d’aucune utilité, mais voilà quand même un exercice intéressant sur la couleur et son pouvoir d’évoquer des humeurs, des sentiments et des représentations d’espace.

 

Le site est mis à jour quotidiennement. Visitez le blogue « Movies in Color » ici.

 

 

Patterns_From_Above

 

PHOTOGRAPHIE / « Patterns from Above »

Brent Yaggi & Sarah Hicks forment une équipe de photographes qui prennent des prises aériennes en avion depuis les sept dernières années. Ils produisent des images vives et souvent abstraites de paysages naturels et artificiels de partout en Amérique du Nord. Leurs photographies sont en vente sur leur site, « Patterns from Above ».

 

 

Provenance des images : comme décrit ci-haut

Shop EQ3.com For Modern Furniture and Accessories