Entries Tagged as 'Habilités artistiques'

Les métiers d’art : Une conversation avec Przemek Pyszczek

août 25, 2014

(0 comments)
Vue du studio de Pyszczek à Berlin, 2014.

Vue du studio de Pyszczek à Berlin, 2014.

 

Winnipeg est un centre créatif et beaucoup de nos résidents motivés par l’esthétisme ont étudié l’aménagement intérieur dans le cadre du programme d’aménagement de l’environnement de l’Université du Manitoba. En fait, plusieurs de nos employés de Winnipeg ont complété le diplôme de ce programme. Ce mois-ci, nous avons causé avec l’artiste visuel berlinois Przemek Pyszczek, diplômé en aménagement de l’environnement et camarade de classe du directeur artistique d’EQ3, Thom Fougere. Pyszczek est également un bon ami de Clifford Goodwill, coordonnateur visuel d’EQ3.

 

Voici notre conversation :

 

Où avez-vous grandi et chez vous, c’est où?

Je suis né en Pologne et j’ai déménagé à Winnipeg dans mon enfance. Actuellement, je vis à Berlin. La réponse à cette question est compliquée. Mes parents vivent à Winnipeg; cependant, ils ont quitté la maison où j’ai été élevé pendant que je vivais à Berlin alors je n’ai plus le même sentiment de nostalgie quand j’y retourne. Ceci étant dit, je me sens chez moi à Berlin parce que même si je n’ai pas de lien nostalgique à cette ville, c’est la ville qui rejoint le plus ma personnalité et mon mode de vie.

 

Comment vos études ont-elles influencé votre travail?

Le programme d’aménagement de l’environnement a approfondi mon intérêt pour l’architecture et l’urbanisme, m’incitant à continuellement observer ce qui m’entoure. Comme mes œuvres portent sur ​​le paysage physique et social de l’ère pré/poste communiste de la Pologne, c’est ce qui influence directement mon travail.

 

Quand et pourquoi avez-vous déménagé à Berlin?

J’ai déménagé à Berlin à l’été 2010. J’y étais allé comme visiteur à quelques reprises auparavant et j’aimais vraiment la ville, car c’est une grande capitale qui bouge beaucoup, tout en maintenant un air décontracté dépourvu de l’ambiance chaotique de la vie urbaine. En outre, j’étais pressé à m’engager en tant qu’artiste sur une échelle internationale plus large, et je savais que Berlin était une capitale artistique importante qui était toujours accessible.

 

De quelle façon la ville de Berlin influence-t-elle votre travail artistique?

Berlin est une ville très internationale, qui comprend un bon nombre de galeries, de musées et autres institutions culturelles. Il est important en tant qu’artiste de ne pas être coincé dans sa tête et son propre travail, mais d’être conscient du passé et du présent au point de vue artistique. Berlin facilite la formation continue des artistes locaux et étrangers.

 

Les oeuvres que j’ai réalisées au cours de ces dernières années sont une conséquence directe de mes voyages réguliers en Pologne.Comme Berlin n’est qu’à une heure de la frontière polonaise, je vais en Pologne très régulièrement depuis les quatre dernières années. Ces visites m’ont vraiment fait remarquer tous les éléments avant lesquels je suis devenu obsédé pendant mes recherches. Bien que je traite de sujets qui proviennent de la Pologne, j’apprécie de pouvoir me distancier en vivant à Berlin, car chaque fois que j’y retourne, je vois tout d’un nouvel œil. Vivre ailleurs ne me permettrait pas d’être aussi engagé.

 

Façade, 2014

Façade, 2014

 

Quelle est la base conceptuelle de votre travail actuel?

Mon travail est une analyse et une déconstruction de la mémoire et de l’espace physique. Plus précisément, j’examine mon rapport au paysage urbain contemporain polonais. Après la Seconde Guerre mondiale, en raison de la dévastation résultante, un programme de reconstruction rapide a été promulgué. Une grande partie de la construction a été réalisée à l’aide d’un certain nombre de systèmes modulaires préfabriqués. Des panneaux de béton étaient fabriqués dans une usine, puis amenés sur place pour être rapidement assemblés en bâtiment. Ces bâtiments pouvaient varier en hauteur de trois étages à 20 étages, en utilisant les mêmes types de panneaux.

 

Tous les bâtiments reliés à la vie quotidienne – les habitations, les écoles, les bureaux, les hôpitaux — pouvaient être construits de cette façon. Mon père a œuvré comme travailleur de la construction sur ces types de bâtiments. Une très petite équipe de seulement 4 à 6 personnes était nécessaire pour construire un étage entier d’un immeuble en une seule journée. Ce type de construction résidentielle aboutissait souvent à de grands lotissements contenant un grand nombre de bâtiments identiques. Ma connexion au paysage résultant est, en fin de compte, ce que j’explore dans mon travail.

 

Façade, 2014

Façade, 2014

 

Qu’est-ce qui inspire votre approche?

Mes peintures sont essentiellement des façades de bâtiments déconstruites. À la suite du communisme, on devait faire quelque chose avec ces bâtiments, car ils étaient en béton gris terne et mal isolés.On recouvre donc les bâtiments de mousse de polystyrène sur laquelle on applique du stuc. Le stuc est ensuite peint, mais dans bien des cas une fresque graphique est peinte sur tous les côtés du bâtiment.

 

Au rez-de-chaussée et au premier étage, les résidents de ces immeubles installent souvent des barres de sécurité fabriquées par un métallurgiste du coin.En voyageant à travers la Pologne, on peut voir que les gens y vont vraiment à fond de train lorsqu’il s’agit de personnaliser leur petite section d’un immeuble très répétitif. Certaines barres sont très simples, mais d’autres sont très expressives. Ainsi, mes peintures consistent en une partie d’une façade graphique combinée à une section de barres de sécurité afin de communiquer cette esthétique fascinante qui imprègne le paysage contemporain polonais.

 

Un autre aspect de ces lotissements qui m’a vraiment fasciné était les terrains de jeux parmi les bâtiments. J’ai été attiré à eux parce qu’ils ressemblaient à des sculptures abstraites et non à des structures de jeux. J’ai ensuite remarqué que des formes similaires figuraient dans toute la Pologne, mais elles n’étaient pas toutes fabriquées dans la même usine, car elles étaient toutes un peu différentes. J’ai fait reconstruire ces dernières par des métallurgistes polonais qui avaient également un souvenir et un lien à ces formes. Puis, je les ai alors déconstruites en les cintrant et en les coupant — une manière de les reconfigurer en m’adressant à mon souvenir et mon rapport à ces objets.

 

Un exemple d’une façade graphique référencé dans le travail de Pyszczek en 2014.

 

 

Vue de Structure de terrain de jeux (marches) Structure de terrain de jeux (ver), 2014.

 

Comment et où sont créés les composants métalliques de vos travaux?

Mon oncle et son cousin sont entrepreneurs en construction en Pologne et ils travaillent avec une variété d’artisans — métallurgistes, peintres, etc. J’ai collaboré avec eux pour réaliser le genre d’éléments en métal qu’ils créent dans les projets de construction sur lesquels ils travaillent régulièrement en Pologne. Ma touche ainsi que la touche de l’artisan sont tout aussi importantes dans ce travail.

 

Nous remercions Przemek Pyszczek pour cette entrevue et ces images.

Les métiers d’art : La récupération et réutilisation du teck d’Indonésie

juil 2, 2014

Commentaires fermés

La collection de meubles en teck récupéré d’EQ3 est le coup de cœur de ses clients et de son personnel depuis son inclusion à l’offre d’EQ3 à l’automne 2012. Au début, la collection comprenait que quelques meubles pour le salon, puis on y a ajouté également du mobilier de rangement pour la chambre à coucher et la salle à manger. À cause des variations naturelles du grain et de la couleur du bois, il n’y a pas deux modèles qui soient identiques.

 

Un client nous a récemment contactés pour discuter de la collection. Il venait d’acheter le lit en teck récupéré et la commode basse et voulait en savoir plus sur le bois récupéré qui avait été utilisé pour faire son nouveau mobilier. D’où provient le bois? Quel est son âge? Quelles sont les étapes de la récupération, du début à la fin?

 

Notre curiosité ayant été piquée, nous nous sommes assis avec Madi Cash du service de développement de produits, pour savoir comment l’on fait pour prendre du vieux bois et lui donner une vie nouvelle en tant que mobilier moderne.

 

Salvaging-Reclaimed-Teak-portrait

 

D’où vient le bois utilisé pour construire les meubles en teck récupéré d’EQ3?

 

La collection en teck récupéré d’EQ3 est construite avec du bois récupéré de la région centrale de Java en Indonésie. Le climat chaud et humide de ce pays est parfait pour faire pousser le teck et autres essences de bois uniques.

 

 

À quoi servait ce bois dans sa vie antérieure?

 

En Indonésie, le teck est un bois franc traditionnellement utilisé comme composant structurel pour les bâtiments publics et résidentiels. Avec le temps qui passe et les villes qui évoluent, plusieurs de ces imposants bâtiments et maisons qui ont été construits il y a plusieurs années se font démolir. Avant que le bois usagé ne devienne un bien de consommation recherché, la structure d’origine en teck d’origine était souvent mise au rebut. C’est complètement fou compte tenu de la beauté intrinsèque de ce matériau. Il y a dix ans, un groupe d’individus a commencé à réutiliser cette matière pour de petits projets. En effectuant nos recherches pour trouver des billots en teck, nous avons fait connaissance avec ce groupe et avons commencé notre partenariat. Depuis lors, le bois récupéré est devenu plus populaire que le bois neuf!

 

Quel âge a ce bois récupéré?

 

L’âge du matériau varie et dépend de l’âge de l’immeuble duquel le bois a été récupéré.

 

Salvaging-Reclaimed-Teak04

 

Salvaging-Reclaimed-Teak06

 

Vous avez assisté au processus de récupération en personne lors d’une de vos visites fréquentes en Indonésie. Comment était cette expérience?

 

Voir ce processus est une expérience unique. Une couche à la fois, la structure est soigneusement décortiquée, révélant de massives poutres et de délicates portes et cadrages en teck. Après la récupération du matériau, il est ensuite trié en tas puis laminé en un matériau utilisable, chaque planche étant tout à fait unique et présentant des motifs complexes et variés qui sont inhérents à la matière. Ces nouvelles planches font hommage à la vie menée par le teck et reflètent sa nouvelle vie qui commence.

 

 

Comment le processus de fabrication des tabourets en teck d’EQ3 diffère-t-il du reste de la collection en teck récupéré?

 

Le bois des tabourets en teck provient de la même région que celui de notre collection en teck récupéré. Cependant, ces tabourets sont en fait, des souches d’arbres abattus. Certains de ces arbres ont été coupés il y a de nombreuses années et certains aussi peu que cinq ans. Chaque souche varie énormément de la prochaine.

 

Salvaging-Reclaimed-Teak01

 

Salvaging-Reclaimed-Teak02

 

Vous avez travaillé en étroite collaboration avec notre équipe de l’Indonésie pour développer notre collection en teck récupéré. Sur quoi travaillez-vous actuellement? Qu’est-ce qui s’en vient pour cette collection?

 

Nous avons récemment complété notre collection avec l’introduction de l’étagère en teck récupéré et la table de bout en teck récupéré. Cette collection a été évolutive. Elle a commencé avec la table basse et un meuble pour téléviseur plasma dessiné par le directeur artistique d’EQ3, Thom Fougere, puis on y a ajouté du mobilier pour la chambre à coucher et la salle à manger et des meubles de rangement dessiné par moi. Ce fut plaisant de développer la collection de cette façon et cela nous a permis de beaucoup réfléchir à chacun des morceaux.

 

En ce moment, nous travaillons à mettre à jour certains meubles existants, mais nous souhaitons que les gens continuent d’admirer (et d’acheter!) la collection existante.

 

Salvaging-Reclaimed-Teak05

 

Salvaging-Reclaimed-Teak08

 

Provenance des images : Toutes les photos proviennent de Madi Cash

Les métiers d’art : La confection de gâteaux selon Cake-ology

juin 6, 2014

Commentaires fermés

Plus tôt ce printemps, nous avons consulté Cake-ology, une boulangerie locale dans le quartier historique de la Bourse à Winnipeg, spécialisée en gâteaux personnalisés, boules de gâteaux et petits gâteaux. Nous étions à la recherche d’un gâteau au chocolat à 3 étages (garni avec rien de moins qu’un onctueux glaçage à la crème au beurre!) pour célébrer le 1er anniversaire d’Inhabit, le blogue d’EQ3, et nous avions entendu dire que Cake-ology était l’endroit où aller!

 

EQ3-Cake-ology-Bakery11

Pam Kirkpatrick, fondatrice et propriétaire de Cake-ology

 

La fondatrice et propriétaire de Cake-ology, Pam Kirkpatrick, est une boulangère-pâtissière et décoratrice de gâteau autodidacte grâce à YouTube. Pam a fait ses débuts en cuisinant des gâteaux pour sa famille et ses amis et en avril 2010, elle a décidé d’ouvrir le petit studio boulangerie-pâtisserie qu’elle exploite actuellement avec l’aide de quelques employés.

 

Le studio sert principalement d’espace de travail, sauf pour le long comptoir situé à l’avant, qui sert de devanture de magasin pour les clients qui, guidés par la tentation, entrent pour se payer des petites douceurs. Tous les produits de Cake-ology sont faits maison avec des d’ingrédients locaux. De plus, puisque leur emballage est compostable, on peut se faire plaisir (presque) sans culpabilité!

 

EQ3-Cake-ology-Bakery03

 

EQ3-Cake-ology-Bakery26-rev2

 

EQ3-Cake-ology-Bakery31

 

Le personnel chez Cake-ology fait cuire et décore une moyenne de 20 à 30 gâteaux par semaine. La plupart de leurs commandes personnalisées sont destinées à des évènements de fin de semaine comme les mariages, les showers, les graduations et autres fêtes. Avec autant de gâteaux à confectionner pour ses clients chaque week-end, l’horaire de Cake-ology est assez simple. Le personnel cuit les gâteaux les lundis et mardis pendant toute la journée. Les mercredis, on les égalise en retirant une fine tranche sur la partie arrondie du dessus, on les tranche horizontalement pour former des étages et on applique une couche de glaçage pour les empêcher de sécher. Les jeudis et vendredis sont réservés à la décoration des gâteaux. Puis les samedis, les boulangers finissent les travaux de dernière minute, emballent les commandes, servent les clients, et effectuent les tâches rotatives comme étaler les biscuits ou sortir les boules de gâteau. Pam réserve les samedis pour les consultations et les livraisons, et pour prendre les commandes de passants.

 

Les photographies suivantes illustrent les étapes de confection de gâteaux – du début à la fin!

 

LA CUISSON

 

EQ3-Cake-ology-Bakery28

Cake-ology utilise ce malaxeur de qualité professionnelle pour mélanger tous les ingrédients.

 

EQ3-Cake-ology-Bakery29

 

EQ3-Cake-ology-Bakery30

 

EQ3-Cake-ology-Bakery32

 

EQ3-Cake-ology-Bakery33

 

EQ3-Cake-ology-Bakery35

On graisse les moules à gâteaux.

 

EQ3-Cake-ology-Bakery36

Ensuite, on farine la paroi des moules graissés.

 

EQ3-Cake-ology-Bakery37

Les moules sont partiellement remplis de pâte pour permettre aux gâteaux de lever.

 

EQ3-Cake-ology-Bakery38

Puis, on les envoie au four…

 

EQ3-Cake-ology-Bakery40

Les gâteaux cuits sortent du four avec le dessus arrondi. Un jour ou deux plus tard, ils seront nivelés et coupés en deux horizontalement.

 

LA DÉCORATION

 

EQ3-Cake-ology-Bakery13

Pour le gâteau d’anniversaire de notre blogue, nous avons choisi un gâteau au chocolat classique à 3 étages.

 

EQ3-Cake-ology-Bakery15

 

EQ3-Cake-ology-Bakery17

Le dessus du premier étage est recouvert d’un glaçage mou à la crème au beurre.

 

EQ3-Cake-ology-Bakery19

On superpose plusieurs étages pour donner de la hauteur au gâteau. On étend du glaçage à la vanille entre chaque étage.

 

EQ3-Cake-ology-Bakery20

L’application de la première couche de glaçage permet au gâteau de conserver sa fraîcheur.

 

EQ3-Cake-ology-Bakery22

Pour réaliser ce motif strié, la décoratrice tourne l’assiette à gâteau avec une main tout en raclant légèrement une partie du glaçage de l’autre main à l’aide de son couteau.

 

EQ3-Cake-ology-Bakery23

Des cristaux de sucre rouges — un incontournable pour EQ3.

 

EQ3-Cake-ology-cake-semi-lifestyle

Le gâteau complété a été installé sur l’assiette à gâteau sur pied en marbre d’EQ3, et posé dans notre cabine photo. Les graphistes en interne chez EQ3 ont créé ce gâteau amusant en format GIF pour fêter l’anniversaire du blogue!

 

Visitez Cake-ology.ca et la page Facebook de Cake-ology pour en savoir davantage. Vous pouvez également suivre Cake-ology sur Twitter avec @cakeologycakes.

Les métiers d’art : Le travail des métaux à la forge Cloverdale

mai 7, 2014

Commentaires fermés

Nous avons récemment rencontré le forgeron-lauréat Matt Jenkins dans son petit atelier sur la ferme Cloverdale, une parcelle de terrain au nord-est de Winnipeg, Manitoba qui appartient à sa famille depuis 5 générations. Mat a été élevé sur la ferme Cloverdale dans une magnifique maison en bois rond à deux étages construite par ses parents, Tom et Pat Jenkins, pour y loger la famille. Son père, un forgeron autodidacte, créait des reproductions de ferrures anciennes et autres produits en métal pour le Lieu historique national du Canada de Lower Fort Garry, et il initia Matt au métier dès son jeune âge.

 

Mat est parti à Montréal pour étudier en génie mécanique à l’université, mais il passait ses étés près de la maison à travailler comme forgeron pour le même fort que son père. Après avoir terminé son programme d’études, Matt a participé pendant un an et demi, à une étude du travail et un programme d’accueil aux étudiants à l’école John C. Campbell Folk School en Caroline du Nord, tout en suivant des cours de métallurgie, de menuiserie et d’autres métiers. Il est depuis revenu au Manitoba, mais continue à fréquenter régulièrement l’école John C. Campbell comme enseignant.

 

EQ3-The-Craft-Cloverdale-Forge17

Matt Jenkins dans son atelier de forgeron à la ferme Cloverdale.

 

EQ3-The-Craft-Cloverdale-Forge21

 

Quand il n’est pas occupé avec son travail quotidien qui consiste à dessiner et à concevoir des métaux architecturaux pour une entreprise de Winnipeg, Matt consacré beaucoup de son temps sur la ferme Cloverdale à réaliser pour des clients, des oeuvres en métal personnalisées au nom de « Cloverdale Forge ». Sur la ferme, il enseigne également le travail des métaux à l’école d’artisanat « Craft School » démarrée avec sa mère qui exploite présentement un gîte touristique dans la maison en bois rond familiale. La forge Cloverdale continue de croître, et Matt souhaite exploiter son entreprise à temps plein et développer une gamme de produits. Déjà à l’horizon : un atelier plus grand.

 

 

Mat décrit le travail du métal comme suit : Chauffez-le bien. Frappez-le fort. Arrêtez lorsque vous aurez terminé. Ces mots sont cités de Francis Whittaker, un forgeron bien connu dont le travail s’étend sur la période entre la fin du forgeage en 1910 et sa renaissance dans les années 70. Ce métier est, bien sûr, plus complexe qu’il ne parait. Matt nous a expliqué le côté artistique et scientifique et nous étions surpris d’apprendre à quel point sa formation en génie rejoint son travail artisanal de forgeron.

 

EQ3-The-Craft-Cloverdale-Forge37

Chauffez-le bien. Frappez-le fort. Arrêtez lorsque vous aurez terminé. — Matt Jenkins citant Francis Whittaker (un forgeron américain)

 

EQ3-The-Craft-Cloverdale-Forge22

 

EQ3-The-Craft-Cloverdale-Forge30

 

Un forgeron utilise trois outils principaux : une forge, une enclume et un marteau.

 

La forge est l’endroit où le feu brule. Le métal est plus faible à ses points les plus chauds et les plus minces. Pour le rendre malléable, le forgeron chauffe le métal dans la forge, jusqu’à ce qu’il devienne presque la même couleur que le feu (le métal brulera si on le laisse dans la forge plus longtemps). Le forgeron retire le métal de la forge et le dépose sur l’enclume. L’enclume, c’est l’établi du forgeron, mais elle sert également d’outil au même titre que le marteau. Matt nous a récité La troisième loi de Newton¹ à plusieurs reprises lors de notre visite. Pour chaque action, il existe une réaction égale et opposée. Si, à l’aide d’un marteau, on exerce une force de frappe sur le métal déposé sur l’enclume, l’enclume exercera également la même force.

 

l existe de nombreux autres outils et équipements que le forgeron peut utiliser et Matt s’en est amassé une impressionnante collection. La plupart de ses outils ont été légués par son père et habillent les murs et le sol de son atelier.

 

EQ3-The-Craft-Cloverdale-Forge27b

La principale enclume dans l’atelier de Matt est un modèle Peter Wright de 294 livres.

 

EQ3-The-Craft-Cloverdale-Forge32

Matt refroidit un mince morceau de métal dans une ancienne cruche d’eau pour le solidifier.

 

EQ3-The-Craft-Cloverdale-Forge33

 

Les travaux préférés de Matt sont toujours ceux sur lesquels il travaille à tout moment donné, mais il aime bien travailler les pièces qui lui permettent d’exploiter ses habiletés artistiques. Il réalise des barrières personnalisées (voir ici et ici), et aimerait réaliser davantage ces types de projets. Actuellement, il travaille aussi sur la conception et la fabrication d’un ensemble d’outils pour le jardinage fait de morceaux de métal en continu pour plus de résistance et de poignées en bois sculpté. Ce projet marie les compétences de Matt en métallurgie et en menuiserie.

 

EQ3-The-Craft-Cloverdale-Forge12

Outils de jardin en cours de fabrication. Les poignées en bois sont également l’œuvre de Matt.

 

EQ3-The-Craft-Cloverdale-Forge06b

L’intérieur de la maison en bois rond construite par les parents de Matt. Ils ont également fabriqué l’escalier et l’étagère montrée ci-dessus.

 

EQ3-The-Craft-Cloverdale-Forge09b

Matt a réalisé les boîtes de style Shaker montrées ci-dessus à l’école des métiers d’art John C. Campbell.

 

 

Découvrez le blogue de Matt Jenkin sur Tumblr à cloverdaleforge.com pour en connaître plus sur son travail, et visitez cloverdalefarm.ca pour plus de détails sur les cours à venir. Vous pouvez également suivre @cloverdaleforge sur Instagram et sur Twitter.

 

Source :
1. fr.wikipedia.org, Les lois du mouvement de Newton.

Les métiers d’art : La torréfaction du café selon Other Brother Roasters

avr 22, 2014

Commentaires fermés

Other Brother Roasters est une entreprise de torréfaction de café spécial située à Winkler, Manitoba (seulement à quelques heures de route de notre siège social à Winnipeg). Nous avons d’abord eu vent d’Other Brother dans ce message sur la page Facebook de Make Coffee. C’est l’emballage de leur produit qui a d’abord attiré notre attention et après avoir appris qu’ils étaient d’ici, nous étions déterminés à en savoir davantage à leur sujet et sur l’art de torréfier le café!

 

EQ3-Blog-The-Craft-Other-Brother-Roasters04

 

Nous avons rencontré quatre des cinq membres qui composent les torréfacteurs Other Brother : Sam Plett, Erin Plett, Andy Wiebe et Rachel Wiebe. Jon Plett (le frère de Sam) est aussi partenaire de l’entreprise, mais il vit actuellement hors de la province. Quant à la torréfaction, ils l’ont dans le sang. Le grand-père de Sam et Jon rôtissait des arachides et des graines de tournesol et leur père est le propriétaire de Sunny Day Products, une société de Winkler qui produit des amandes, des graines de lin, et des arachides fraîchement grillées ainsi que d’autres produits de confiserie. Sam a bu sa première gorgé de café de qualité supérieure en 2011 après que Jon eut lancé Jonny’s Java, un bistrot à café, thé et Smoothies à vocation sociale situé à Winkler. L’intérêt de Sam pour le café s’est développé naturellement grâce à l’entreprise de son frère (d’où le nom « Other Brother » qui signifie « l’autre frère ») et il a commencé à rôtir ses propres grains de café dans son garage à l’aide d’une machine à maïs soufflé.

 

En 2012, ils ont déménagé l’entreprise dans un véritable environnement de fabrication, puis Other Brother est né du désir d’offrir à la communauté un café de bon goût, provenant de sources équitables et torréfié localement. Other Brother vend ses grains en gros à des caféteries telles que Jonny’s Java à Winkler et Make Coffee à Winnipeg, ainsi qu’à des restaurants, des boulangeries et des épiceries. Other Brother offre également des abonnements mensuels ou bimensuels aux individus qui désirent se faire livrer du café directement à leur porte, sur une base régulière.

 

EQ3-Blog-The-Craft-Other-Brother-Roasters18

 

EQ3-Blog-The-Craft-Other-Brother-Roasters09

 

 

L’art de torréfier le café

 

Chaque torréfaction commence avec des grains crus (non grillés) verts. Other Brother apporte quelques échantillons de grains crus à la fois et chacun des cinq membres participe à une dégustation de café, aussi appelé un « cupping ». Chaque membre apporte ses préférences et ses goûts à la dégustation — particulièrement Andy Wiebe, partenaire d’Other Brother, copropriétaire de Jonny’s Java et juge canadien certifié de baristas. Ensemble, ils forment un groupe bien rodé qui décide en équipe quels grains de café accepter. Tous les grains torréfiés par Other Brother sont achetés en saison et sont fraîchement cueillis sur des fermes où les travailleurs sont rémunérés équitablement pour leur travail.

 

EQ3-Blog-The-Craft-Other-Brother-Roasters28

 

EQ3-Blog-The-Craft-Other-Brother-Roasters06

 

EQ3-Blog-The-Craft-Other-Brother-Roasters17

 

Une fois qu’Other Brother a finalisé sa sélection, les grains sont envoyés dans le torréfacteur où ils perdront 20 % de leur poids et de leur taux d’humidité et changeront du vert au jaune, puis au brun. Les grains sont grillés jusqu’à ce que l’on entende le premier craquement, généralement environ 10 minutes. Le son du premier crépitement est très similaire à l’éclatement du maïs soufflé et produit des grains de café à torréfaction légère. Une torréfaction légère accentue l’offre du grain – son élévation, sa variété et son terroir, un terme utilisé pour décrire également des produits tels que le vin, le chocolat et le thé. Selon Wikipédia, « Un terroir désigne une région naturelle considérée comme homogène à travers les ressources et productions qu’il est susceptible d’apporter, notamment — mais pas uniquement — par sa spécialisation agricole. »

 

EQ3-Blog-The-Craft-Other-Brother-Roasters07

 

EQ3-Blog-The-Craft-Other-Brother-Roasters13

 

EQ3-Blog-The-Craft-Other-Brother-Roasters25

 

EQ3-Blog-The-Craft-Other-Brother-Roasters15

 

EQ3-Blog-The-Craft-Other-Brother-Roasters16

 

En laissant les grains de café rôtir quelques minutes de plus on obtient une torréfaction moyenne. Encore quelques minutes, et la torréfaction est foncée. À l’une ou l’autre de ces étapes, Other Brother peut élaborer ce qu’ils appellent un profil de torréfaction. En réglant la méthode utilisée pour augmenter la chaleur et la durée de torréfaction des grains, Other Brother peut changer la torréfaction et le goût du café produit par leurs grains.

 

Other Brother Roasters en fait son devoir de transformer le grain vert pour qu’il soit le plus savoureux possible. Other Brother affirme que lorsqu’on utilise un grain de qualité on obtient un goût final net et agréable. Il ne devrait y avoir aucun mauvais ou persistant arrière-goût!

 

EQ3-Blog-The-Craft-Other-Brother-Roasters20

 

EQ3-Blog-The-Craft-Other-Brother-Roasters26

 

EQ3-Blog-The-Craft-Other-Brother-Roasters29

 

Chaque semaine, Other Brother peaufine un peu sa torréfaction, toujours dans le but d’offrir à leurs clients la meilleure tasse de café possible.

 

Visitez otherbrotherroasters.com pour en savoir davantage sur leur café et pour vous y abonner! Vous pouvez également vous rendre à la page Facebook d’Other Brother Roasters et suivre @obroasters sur Twitter et Instagram

 

Source :
1. Wikipédia.com, définition de terroir

Shop EQ3.com For Modern Furniture and Accessories